Appartement-a-vendre.xyz » Programmes immobiliers » Frais de courtage : quels sont les différents types ?

Frais de courtage : quels sont les différents types ?

Les frais de courtage sont des frais retenus par les organismes financiers lors d’une transaction d’investissement. De manière générale, les frais de courtage sont prélevés par les courtiers de banque qui se chargent de négocier le meilleur crédit pour leurs clients mais également par les intermédiaires de bourse qui ont pour objectifs d’agir au niveau du marché boursier.

Ces frais sont calculés en fonction du montant de la transaction et en représentent en moyenne 0.5% jusqu’à 1%, en tout cas pour les actions françaises. Ce pourcentage est susceptible de fluctuer selon les banques et les différents courtiers en ligne.

Quels sont les différents types de frais de courtage ?

A chaque transaction effectuée (vente ou achat), il faut bien rémunérer les acteurs ou intermédiaires qui exécutent ces actions. Il existe deux types de frais de courtages (proportionnels ou forfaitaires).

  • Les frais proportionnels : ils dépendent entièrement du montant de la transaction réalisée. Plus la transaction comporte un montant élevé, plus les frais de courtage augmentent. Or, il est important de souligner que ces frais augmentent jusqu’à un seuil puis rechutent et ne continuent pas à augmenter crescendo. A titre illustratif, les frais de courtage peuvent augmenter jusqu’à 1% et arrivés à ce seuil, ils ont tendance à baisser jusqu’à 0.8%.
  • Les frais forfaitaires : sont tributaires du montant de la transaction. Ainsi, les frais de courtage peuvent être par exemple de 5 euros, peu importe le montant de la transaction.

Les frais de courtage varient-ils ?

Le montant des frais de courtage peut effectivement varier selon les organismes financiers ou les intermédiaires boursiers qui exécutent les transactions. Il faut savoir d’ailleurs que ces frais ont tendance à être moins importants lorsque c’est un courtier en ligne qui réalise les transactions. En effet, au sein des banques traditionnelles, les frais ont tendance à s’élever.

Chaque organisme banquier ou courtier en ligne possède un guide tarifaire susceptible d’être consulté avant chaque action. Il est donc vivement recommandé avant de se lancer dans le courtage et ce afin d’éviter toutes sortes d’arnaques ou de tarifications abusives.

Bon à savoir

Il faut savoir également qu’en plus des frais liés au courtage et aux droits de garde, il y a une taxe relativement récente à payer sur les transactions financières. Elle est introduite en France à partir de 2017, elle est de l’ordre de 0.30 % prélevée lors d’une transaction boursière. Cependant, cette taxe n’est effective que lorsque des sociétés françaises, ayant leur siège social en France atteignent un niveau de capitalisation de bourse d’un milliard d’euros. Dans le cas où cette capitalisation boursière est inférieure à ce chiffre, la taxe s’annule.