Appartement-a-vendre.xyz » Pinel » Loi pinel piège : éviter les pièges lors de votre investissement

Loi pinel piège : éviter les pièges lors de votre investissement

Le placement dans l’immobilier est réputé pour être sûr mais il n’est jamais sans risques ! Lorsque vous décidez d’investir dans le locatif neuf pour profiter de la loi Pinel, vous n’êtes jamais à l’abri de tomber dans les pièges courants et de voir la rentabilité de votre projet s’envoler. Pour vous aider à réussir votre investissement, suivez nos conseils.

Piège loi Pinel : les contraintes à respecter

Pour pouvoir profiter des avantages fiscaux proposés par le dispositif Pinel, vous devez vous assurer que le bien ciblé soit bien éligible. Ne vous précipitez pas en investissant dans un logement qui vous semble intéressant, mais qui, en réalité, ne peut pas vous faire profiter des réductions d’impôts prévues dans le cadre du dispositif Pinel. Vous devez donc absolument prendre connaissance des modalités avant de vous lancer :

  • Votre logement doit être neuf ou vendu en l’état futur d’achèvement (Véfa). Certaines conditions spécifiques permettent d’investir dans l’ancien, si le bien a vocation à être entièrement refait à neuf.
  • Le logement devra être loué nu, donc non meublé.
  • Le logement doit être situé dans un zonage précis, défini par la loi Pinel. Il s’agit des zones A bis, A et B1.
  • Vous devez respecter le plafonnement des loyers imposé par la loi Pinel.
  • Vous devez respecter la durée de mise en location, initialement prévue à 6 ans.

Piège loi pinel

Piège loi Pinel : la rentabilité de l’investissement

Maintenant que vous êtes sûr que le logement ciblé corresponde bien aux critères imposés par le dispositif Pinel, vous devez vous intéresser à la rentabilité de votre investissement. Pour vous assurer de l’intérêt du projet, vérifiez donc le plafonnement des loyers dans la zone ciblée et réalisez une estimation du futur loyer que vous pouvez envisager. Calculez la réduction d’impôts que votre investissement vous procurera. Les loyers ajoutés à la réduction de votre imposition constitueront votre revenu. Vous devez vous assurer que ce revenu ne soit pas inférieur à toutes les charges que vous devez engager (crédit, assurance…).
La rentabilité de l’investissement dépend fortement des loyers perçus. Vous devez donc vous assurer que le bien acheté puisse être facilement loué. Pour cela, soyez attentif à l’emplacement du bien et privilégiez une zone correctement desservie, proche des commerces. Evitez une zone géographique où l’immobilier est totalement saturé : vous risqueriez d’avoir du mal à louer votre bien. N’oubliez pas que pour profiter de vos avantages fiscaux, votre bien devra impérativement être loué dans les douze mois qui suivront l’acquisition ou la fin de la construction.

Les avantages et les inconvénients de la loi Pinel

Depuis quelques années, il s’agit du dispositif qui rencontre le succès le plus important puisqu’il est simple, facile à mettre en place et les contraintes ne sont pas forcément au rendez-vous. Les inconvénients de la loi Pinel sont donc faciles à balayer au vu des avantages. Il y a par exemple des plafonds pour les revenus à respecter et toutes les villes de France ne sont pas compatibles. Le gouvernement souhaite favoriser les zones qui doivent être redynamisées.

  • Il y a tout de même des points forts comme cette confortable économie qui peut être proposée sur 6, 9 ou 12 ans.
  • Vous pouvez obtenir sur l’ensemble du dispositif près de 63 000 euros, ce qui n’est pas négligeable pour les contribuables dont les impôts sont importants.
  • Une réduction pour la taxe foncière est aussi à l’ordre du jour, ce qui optimise ainsi votre investissement sur le long terme.

Nous vous conseillons de contacter un spécialiste de l’immobilier qui pourra gérer votre projet de A à Z et il sera en mesure de vous conseiller concernant les meilleurs logements et les villes les plus prometteuses par rapport à votre investissement, car certaines offrent une rentabilité beaucoup plus élevée.